Se faire une soirée étudiante à Paris ce soir sans passer par ton BDE

Le « Bureau des Etudiants » ou BDE est un moyen génial de s’intégrer à la vie étudiante de son établissement. Le BDE, plus ou moins développé selon les écoles ou universités, propose souvent des courts séjours en début de semestre appelés WEI (week-end d’intégration), des tournois sportifs et des sorties pour faire la fête. Sauf qu’au bout d’un moment, t’aimerais bien voir de nouvelles têtes.

Un jour tu te dis « si on se faisait une soirée étudiante à Paris ce soir sans le BDE ». Et le problème à Paris, comme dans beaucoup d’autres grandes villes, tu trouves de tout. Des soirées exceptionnelles, d’autres beaucoup moins, des after work un peu trop sérieuses, des arnaques, il y en a de toutes les couleurs.

Combien d’entre nous ont été super motivés un soir de semaine pour faire la fête à Paris et puis rien ne se passe ? Soit parce que ta ou ton « partner in crime » n’est pas disponible. Soit parce que l’endroit sélectionné se trouve être un fiasco. Et c’est là qu’on se rend vite compte que ce n’est pas dans les plus grandes villes qu’il est le plus facile de sortir. Il y a tellement de choix, que tout le monde va un peu partout sans qu’il y ait une vraie bonne ambiance. Ou à l’inverse, un endroit qui est devenu tellement connu, que tout Paris s’y amasse. Le genre d’endroit où il fait super chaud, alors que t’as même pas encore mis ton deuxième pied dedans. Tu bouges de 5cm, tu as déjà bousculé 3 personnes et si tu bouges de 10cm tu fais un strike. Enfin tu vois le genre !

Les ingrédients d’une soirée étudiante réussie

Alors, que faut-il pour que cette soirée étudiante soit considérée comme réussie ? Déjà, il faut qu’il y ait d’autres étudiants. Parce que se retrouver entre étudiants venant d’autres horizons, c’est l’avantage de pouvoir partager des bons plans et de rencontrer de nouvelles personnes. Après il faut aussi les prix les plus bas, parce que ce n’est pas avec la bourse étudiante qu’on posera des bouteilles en club. Ensuite, il faut de l’ambiance, de l’animation. Si possible des lieux où il y a des activités : beer pong, billard, karaoké, babyfoot… Et enfin, de la bonne musique, pour quand nous prend l’envie de chauffer la piste de danse, et pourquoi pas jusqu’au bout de la nuit. Voilà un cocktail explosif qui permet très certainement de passer une excellente soirée.

Maintenant, reste à savoir : où, quand, comment ? On a beau avoir retourné Paris dans tous les sens, il est difficile de trouver un lieu qui réunit tous ces ingrédients synonymes de soirée étudiante réussie. Que ce soit à Bastille, Pigalle, Châtelet, Oberkampf, je souhaite bon courage à ceux qui tenteront de trouver le lieu parfait. Les Parisiens cherchent encore. Alors ceux qui viennent à Paris pour leurs études, comment vous dire… « Bon chance » ! Mais rassurez-vous, c’est à ce moment que vous ne regretterez pas d’avoir cherché et d’avoir enfin trouvé la perle rare.

soirée-étudiante-à-paris-ce-soir-BDE

Vous ne connaissez pas encore ce nom ? Vous ne risquez pas de l’oublier ! Riviera Bar Crawl Paris est le moyen de mélanger tous les ingrédients pour obtenir ce fameux cocktail explosif. Il s’agit du meilleur pub crawl parisien. Une tournée des bars dans le Quartier Latin, où tous les jeudis, plusieurs étudiants se retrouvent pour fêter l’arrivée du week-end. Le concept est très simple pour ceux qui ne connaissent pas. Pour la faire courte : 4 lieux, 1 heure dans chaque endroit, 1 shot gratuit par bar et des réductions similaires aux happy hour dans chaque lieu.

Tu réserves ta place sur le internet puis tu vas en début de soirée dans un bar à quelques pas de Notre-Dame. Tu peux prendre le temps de manger un bout si tu n’en avais pas l’occasion avant, tout en sirotant ton premier cocktail. Tous les étudiants arrivent vers 20h30. Une fois le groupe réunit, on part tous ensemble dans le second bar. On profite alors du deuxième shot gratuit et de prix qui défient toute concurrence. Tu fais plein de rencontres tout en participant à des activités comme le beer pong ou autre. Les premiers effets de l’alcool se font ressentir et c’est à ce moment qu’on va dans le troisième bar. Certains continueront de discuter alors que d’autres commenceront déjà à se déhancher. Enfin, direction le quatrième et dernier bar. Un seul objectif : mettre le feu sur le dancefloor. Et ce jusqu’au petit matin pour les plus vaillants.