Toutes nos dégustations de vin

À propos de notre dégustation de vin

Les dégustations, ces concepts innovants de découverte du vin, des producteurs, du vignoble et de la cave, se développent de plus en plus en France et dans le monde entier. Les amateurs de vin, les sommeliers, les restaurateurs et les amoureux du vin ont des idées et des approches nouvelles pour découvrir et promouvoir leurs vins et partager leur passion avec d’autres amateurs de vin dans une salle de dégustation, une cave à vin, un bar ou un restaurant servant du bon vin.

L’image du vin français à l’étranger représente le luxe français, et les grands professionnels et connaisseurs en profitent pour proposer des dégustations de vins parmi les meilleurs et les plus uniques. Des vins rouges tels qu’un Pinot noir primé, un délicat Cabernet Sauvignon, les notes de dégustation des vins blancs fruités, ou une expérience de dégustation de vins mousseux. Ce sont là quelques-unes des nombreuses choses que vous pouvez apprécier en sirotant des vins lors de certaines des meilleures dégustations de vin lors de vos vacances dans le pays viticole.

Que vous soyez à Paris, dans la région bordelaise ou sur la Côte d’Azur, vous trouverez toujours certains des meilleurs organisateurs de dégustations de vin, pour vous initier au vin pendant vos vacances en France. Les dégustations de vin suscitent un enthousiasme positif de la part des professionnels et des particuliers. La promotion du French Flair est assurée par les nombreux jeunes et les vins locaux lors de dégustations de vin ou de dégustations à l’aveugle. Ce sont des événements importants pour rencontrer de nouvelles personnes et partager des connaissances sur le vin en général.

&nbsp ;

Pourquoi une dégustation de vin ? Les raisons ne manquent pas !

Dans le monde du vin, il y a les créateurs, les artistes, les perfectionnistes, et au bout de la chaîne, les intervenants. Les orateurs parlent, goûtent et choisissent leur voie. Puis, selon leurs critères, ils choisissent les bouteilles des vignerons pour les partager, les goûter et les accorder sur différents accords gastronomiques. Ce sont les personnes clés que vous aurez la chance de rencontrer lors de votre dégustation de vin !

Votre choix sera toujours le bon car il est le vôtre !
Comme nous le savons tous, déguster un verre de vin pour se faire sa propre opinion est le meilleur moyen de ne pas se tromper et de faire le bon choix. La raison en est simple : nous avons tous nos goûts personnels, et nous pouvons tous déguster le même vin différemment ! Mais ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit : « Votre choix sera toujours bon parce que c’est le vôtre !

Le même vin sera noté différemment selon l’environnement

Nous avons souvent de grandes occasions de goûter de nouveaux vins. Nous ne devons pas nous en priver ! Ce sont souvent des moments uniques pour découvrir une nouvelle région, un nouveau cépage, un petit domaine, ou simplement un nouveau millésime.

Cependant, vous devez savoir que selon le moment et l’endroit où vous dégustez, vous n’apprécierez pas le vin de la même manière. L’environnement joue sur votre jugement. Votre condition physique et vos prédispositions psychologiques jouent également un rôle.

Il nous est déjà arrivé à tous d’apprécier strongment un verre de vin un jour donné … et d’avoir un jugement différent quelques jours plus tard. C’est tout à fait normal.

La vaisselle adaptée est la clé

Pour apprendre à déguster le vin, de préférence dans un verre à vin adapté, idéalement un verre en forme de tulipe. Il permettra au vin de s’aérer tout en concentrant les arômes sur la partie supérieure. Un verre pour chacun des vins est le meilleur moyen de découvrir l’odeur du vin ; si vous devez en goûter plusieurs en même temps, l’idéal est de le faire. Cela nous permet de mieux comparer les vins entre eux.

Avant de commencer la dégustation, laissez votre vin refroidir pendant environ une minute. Cela dépendra du vin, mais il doit être aéré après de longs mois dans sa bouteille.

Dans quel ordre déguster les vins

Il est préférable de commencer avec des vins moins puissants. On ne parle pas forcément d’alcool mais d’un vin avec beaucoup de légèreté. La raison en est, encore une fois, assez simple. Si vous commencez avec un vin trop puissant, les suivants ne pourront pas exprimer leur richesse et leur complexité.

En général, plus vous allez vers le sud, plus les vins seront puissants… mais ce n’est qu’une théorie ! En effet, chaque cépage, chaque vignoble, chaque parcelle peut révéler des caractéristiques spécifiques d’excellents vins.

Conseils de dégustation : comment évaluer le vin?

Il y a autant de façons de goûter que de goûteurs. Aborder cette question, c’est donc se précipiter dans un univers très vaste. Mais c’est aussi beaucoup plus facile qu’il n’y paraît. Si vous prenez plaisir à la dégustation, c’est que votre méthode est la bonne !

De toute façon, il n’est pas nécessaire de maîtriser tous les lexiques du sommelier. Il suffit d’avoir en tête quelques idées qui permettent de mieux décoder un vin. Et comme pour toute méthode, l’expérience vous permettra de forger la vôtre.

&nbsp ;

  1. L’oeil

Vous pouvez admirer les bulles dans une coupe de champagne ou la couleur d’un vieux Sauternes. Mais oubliez ces histoires sur l’énorme importance de l’aspect du verre de vin que vous dégustez.

L’examen visuel nous donne peu d’informations. La robe du vin (c’est-à-dire sa couleur) peut indiquer qu’un vin est plus ou moins concentré. Mais les contre-exemples sont légion. Certains cépages (comme le Pinot Noir) peuvent être moins teintés et donner des vins corsés. Ce n’est que dans le cadre d’une dégustation à l’aveugle que cette phase est bénéfique : elle peut indiquer l’âge du vin. On regarde alors, non pas la couleur mais les reflets.

Pour le vin blanc, on regardera les reflets du disque en plaçant son œil sur le verre. Un vin blanc a d’abord des reflets verts, puis de l’argent, puis de l’or et du bronze. Un vin blanc avec des reflets argentés est probablement un vin jeune, comme un vin de un ou deux ans.

Pour le vin rouge, on amène le verre devant une feuille blanche, et on le regarde. Les reflets sont d’abord de teinte cerise ou framboise, pour évoluer vers le carreau.

  1. Le nez

L’analyse du nez se fait en deux étapes : le premier et le second nez.

Le premier nez : nous sentons le vin sans l’aérer, c’est-à-dire sans déplacer le verre. En général, ce nez n’est pas très puissant. C’est ainsi que nous identifions les défauts du vin. Les arômes ne sont pas encore présents, les défauts « sautent au nez », comme le fameux « goût de bouchon », également très perceptible au nez.

Le deuxième nez : nous aérons le vin, et à mesure qu’il s’ouvre, ses arômes sont décuplés. Le vin est un produit vivant qui réagit à l’aération. Si vous ne ressentez rien, il se peut que le vin ait encore besoin d’être aéré (en bouteille ou en carafe). Il est intéressant de bouger le nez dans le verre pour détecter de nouveaux arômes.

Mais reconnaître qu’un vin sent la pivoine n’est pas essentiel, loin de là. Quelques points à connaître :

  • Le vigneron n’ajoute pas les arômes (bien souvent).
  • Un vin qui sent la rose n’a pas macéré avec des pétales.

Et précisément, on peut regrouper 3 familles de saveurs :

  • Les arômes primaires qui proviennent du raisin (un vin fait avec du Gewurztraminer, exprime souvent des arômes de rose et de litchi)
  • Arômes secondaires : ils proviennent de la fermentation.
  • Les arômes tertiaires : ce sont les arômes qui proviennent de l’élevage.
  1. La bouche

C’est probablement la phase la plus critique. Il est essentiel de tenir votre verre par le pied. Car la prise du verre va affecter l’endroit où le vin va arriver dans notre bouche. Mais les capteurs d’acidité, de douceur, d’amertume et d’acidité ne sont pas situés aux mêmes endroits dans la bouche. Il sera nécessaire de tourner le vin dans la bouche pour le décrypter complètement.

Il est même conseillé d’aspirer de l’air en même temps (on parle de vin de ronchonnement) que l’on se plaît à l’aérer. Il n’est pas impoli de faire du bruit en dégustant du vin !

Enfin, nous porterons une attention particulière aux 3 phases :

  • L’attaque : nous examinons principalement sa puissance : est-elle franche, flexible.
  • Le milieu de bouche : c’est le moment où les saveurs du palais se déploient avec l’acidité pour les blancs et les tanins pour les rouges. À ce moment, nous pouvons analyser la texture du vin.
  • Le final : vers quelles saveurs le vin évolue-t-il ? Et surtout, combien de temps le vin persiste-t-il en bouche ?

Lors d’une dégustation, vous reconnaîtrez un grand vin primé à sa capacité à évoluer en bouche et à persister même une fois avalé. Rappelez-vous qu’il est tout à fait raisonnable de cracher un grand vin pendant une dégustation.

Donc, si vous voulez en savoir plus sur les nombreuses dégustations de vin disponibles dans votre région, prenez contact avec certains des meilleurs organisateurs de dégustations de vin et profitez d’une soirée amusante avec d’autres amateurs de vin.

Gardez simplement à l’esprit qu’une évaluation de dégustation de vin est très personnelle, et que vous aurez chacun une appréciation différente, c’est normal.